Hotel Toscana Mare

Lucca-Hôtels près de Lucques-lucca visite-Toscane Lucques

  • Itinerary :
  • Itinerary :
  • Itinerary :
  • Itinerary :
  • Itinerary :
  • Itinerary :
  • Itinerary :
  • Itinerary :

Dans le Nord de la Toscane, à quelque cinquante kilomètres à l'Ouest de Florence, se trouve une magnifique ville entourée de remparts.

Lucca possède tout ce qu'un touriste s'attend à trouver en Italie: des clochers qui résonnent, des petites places pittoresques, des palais imposants, des magasins on ne peut plus chic et des masses d' osterias bien remplies, des trattorias très animées et des délicieux ristorantes afin de prendre quelques kilos dans la bonne humeur!

L'histoire de Lucca est aussi turbulente qu'unique. La ville a été fondée par les Etrusques et c'est seulement en 180 de notre ère qu'elle est devenue une ville romaine. Ce qui ne se remarque plus aujourd'hui, exception faite de la Piazza Anfiteatro, une sympathique place ovale construite selon les fondements de l'amphithéâtre romain. La Piazza San Michele était également un forum par le passé et le modèle en forme d'échiquier date de l'époque romaine.

Enfin, une fois que les Romains ont été fichus à la porte par les Allemands, Lucca est restée une ville et une place forte importante. Aux alentours du premier millénaire, l'or a commencé à couler grâce au commerce de la soie si bien que Lucca est restée jusqu'à aujourd'hui une des villes les plus riches d'Italie. En 1160, Lucca est devenue une république indépendante, habitée par des familles féodales, ce qui a perduré durant presque 700 ans. De cette période florissante datent, entre autres, la construction des murs de la ville, pour se défendre contre les jaloux et fripons Florentins. En 1805, Lucca est même devenue une principauté indépendante, avec la sœur de Napoléon, Elisa Bonaparte, comme princesse sur le trône.

Mini Versailles

Toute cette démonstration de force a eu comme conséquence qu'il est désormais impossible de trouver une rue ou une place sans palais, églises ou tours. Les palais les plus importants, qui font aussi office de musées, sont ceux des familles Mansi et Guinigi. Dans le Palazzo Mansi, pas vraiment spectaculaire vu de l'extérieur mais dont l'intérieur ressemble à un mini Versailles, tu trouveras, en plus des chambres tape-à-l'œil, une galerie d'art avec les œuvres de Veronese et Tintoretto. Sur le chemin de la sortie, tu passeras dans différentes pièces couvertes du sol au plafond par des fantastiques tapisseries bruxelloises. La Villa Guinigise trouve de l'autre côté de la Via del Fosso, dans le quartier Est de la ville. C'est là que se trouvent des découvertes archéologiques, datant des Etrusques aux Moyen-Âge (avec une collection de peintures) en passant par l'Antiquité. Il est possible d'acheter un ticket combiné pour les deux musées. C'est même gratuit pour les moins de 18 ans.

Au Nord de la ville, on trouve encore un palais, le Palazzo Pfanner, surtout connu pour son agréable jardin. Economise le prix d'un ticket d'entrée et va plutôt visiter gratuitement le jardin depuis la Piattaforma San Frediano sur le mur de la ville. Autre curiosité gratuite: le Palazzo Ducale sur la Piazza Napoleone, où se trouvent entre autre l'office du tourisme et l'administration provinciale.

Jésus était noir

Comment imaginer une ville italienne sans des églises richement décorées? C'est pourtant moins flagrant à Lucca, car l'intérieur des églises est roman et –

sûrement si tu le compares aux églises de la Renaissance de Florence – sobre et réservé. En effet, on a consacré ici la majeure partie de son temps à décorer la façade en marbre de l'église, remplie de galeries naines. Ça a coûté tellement cher qu'il n'est plus resté un seul sou pour le reste de l'église, ce que l'on peut facilement remarquer sur l'église San Michele. Pour un culte des saints bien macabre, on te donne rendez-vous dans l'église San Frediano(jette au préalable un oeil à la mosaïque byzantine au-dessus de la porte d'entrée), où on peut admirer le corps momifié de sainte Zita. Rendez-vous ensuite dans le Duomo di San Martino. C'est là que se trouve le Volto Santo, une mystérieuse image du Christ où Jésus est représenté en noir. Cette œuvre aurait été rejetée sur la côté ligurienne à bord d'un bateau sans équipage et qui aurait ensuite rejoint Lucca dans une charrette tirée par deux bœufs sauvages. C'est-y pas cool?

Pour un aperçu de la ville et des collines toscanes environnantes, on te conseille de monter sur la Torre delle Ore ou la Torre Guinigi. La dernière est parée à son sommet de chênes verts, un truc utilisé par les riches familles afin de contourner la limite fixée à 41 mètres de haut et ainsi obtenir une tour plus haute que celles de leurs rivaux. Retombons maintenant sur terre pour une promenade ou une virée en vélo sur les murs de la ville (d'une longueur de 4,3 kilomètres et d'une hauteur de 12 mètres), d'où tu auras une vision assez différente de la ville à chaque fois que tu passeras l'une de ses portes. Cette muraille a également fait office de digue quand le fleuve Serchio est sorti de son lit.

Shopping et gastronomie

Après tout cela, il est temps de s'adonner à un peu de shopping. Une seule adresse à Lucca: la Via Fillungo, une rue commerçante en plein centre qui est tellement à la mode qu'une marque de chaussures a pris son nom. Les boutiques chic alternent avec des bars à chocolat historiques dans cette rue étroite, surtout fréquentée les vendredis et samedis soirs. Attention: les magasins sont fermés l'après-midi pour la sieste et rouvrent à partir de 17 heures.

Enfin, n'oublions pas encore de mentionner la délicieuse cuisine italienne. Nulle part ailleurs n'avons-nous observé une telle multitude d'excellents restaurants. Notre favori de très loin: la Trattoria Da Leo ( www.trattoriadaleo.it) au coin de la Via Tegrimi et de la Piazza San Salvatore, un resto sympathique et vivant de la famille Buralli, où tu ne peux boire que le vin maison et où le menu du soir (typiquement toscan, cela va sans dire) est chaque jour différent. La meilleure pizza de la ville, tu pourras la déguster chez Mara Meo ( www.mara-meo.it) sur la Piazza San Francesco.

Transport

Encore une autre bonne nouvelle pour votre porte-monnaie: une fois arrivé à Lucca, plus besoin de prendre de bus, de métros ou de taxis pour se déplacer à l'intérieur de la ville. Toutes les curiosités sont en effet proches les unes des autres. Il est aussi très chouette de louer un vélo pour faire le tour des murs de la ville. La majorité des agences de location de vélos se situent près des portes de la ville et demandent presque toutes environ 2,50 euros par heure.